Quelles poules pondeuses pour mon poulailler ?

Quelles poules pour mon poulailler ?


Les poules pondeuses sont sveltes, élancées ; leur taille est moyenne, leur plumage éclatant, leur tête fine, leur crête frisée, leurs oreillons blancs et développés, leur queue fournie et relevée.

L’abdomen d’une bonne poule pondeuse doit être large, pendant abondamment, garni de duvet. Citons parmi les meilleures espèces pondeuses : la Leghorn.

poule leghorn
Dans le cas qui nous occupe, nous recommandons une race intermédiaire, c’est-à-dire pondant bien.
Par croisement et par sélection, les éleveurs ont obtenu ce résultat : les races du Gâtinais, de Houdan, de Bresse, le Coucou de Rennes, la Wyandotte, la Langsham et l’Orpington en sont la preuve.

Les études et expériences, rigoureusement contrôlées, auxquelles se sont livrés les éleveurs de tous pays, ont démontré que, quelle que soit la race choisie, chaque sujet devait être l’objet d’observations particulières et que seuls devaient être conservés ceux qui donnaient des résultats certains.
En ce qui concerne les capacités de ponte de chaque race de poule, nous avons indiqué une moyenne très modeste du rendement de chacune lissée sur leur durée de vie de pondeuse, et ce afin d’éviter toute désillusion!

Une poule jeune pond plus qu’une poule âgée, elle pondra jusqu’à sa sixième année.La poule pond moins l’automne et l’hiver, elle s’arrête même en Décembre. Il en est de même l’été lorsqu’il fait très chaud, lors d’épisodes caniculaires.
Nous donnerons ici les principaux caractères des différentes espèces de poules que nous venons de citer.

  • La Faverolles : est une pondeuse médiocre 120 oeufs/an, de 3 à 3,5 Kilos.
  • La Gatinaise : est rustique, excellente pondeuse (150 oeufs/an, très bonne couveuse. Elégante sous sa robe entièrement blanche, elle pèse 2,5 à 3 Kilos.
  • La « La Flèche » : entièrement noire, haute sur pattes, elle donne des volatiles de 2.5 à 3 Kilos, et pond bien 130 oeufs/an.
  • La Houdan : pond en moyenne 130 oeufs/ans de belle taille. Elle réclame de grands soins de propreté et dégénère très rapidement, faute d’entretien. Il lui faut beaucoup d’espace et un terrain sec. Elle pèse de 2 à 2,5 Kilos.
  • La Bresse : trois variétés, noire, blanche ou grise. De 2 à 2 ,5 Kilos, elle couve et pond bien, elle produit en moyenne de 170 à 200 oeufs/an. Très rustique, la race de Bresse s’acclimate partout.
  • La Coucou de rennes : très rustique, elle supporte bien le froid et l’humidité, 150 oeufs/an.
  • L’Orpington : noire, fauve, blanche, coucou, bleue, pailletée ou jubilée, l’Orpington est une excellente pondeuse d’hiver et donne environ 150 oeufs/an. Douce et familière, elle atteint 3 Kilos.
  • La Wyandotte : fauve, argentée ou perdrix blanche, elle produit 160 oeufs/an et est très bonne couveuse et éleveuse. Belle race, forte et vive pour un poids de 3 à 3,5 Kilos.
  • La Langsham : est une très belle volaille, qui pond environ 150 oeufs/an, elle est excellente couveuse, bonne mère et très douce. 3,5 à 4 Kilos.
  • La Leghorn : est incontestablement une très grande pondeuse, 180 à 200 oeufs/an. On compte huit variétés : blanche, brune, dorée, argentée, fauve, pie, noire, coucou... le cout d'une poule est de seulement 15€ environ. 


Il est incontestable qu’avec une nourriture convenable et appropriée, et une sélection raisonnée des sujets, on peut obtenir des résultats beaucoup plus satisfaisants.
La bonne poule pondeuse est bonne mangeuse, vive, vigoureuse, sa crête est épaisse et de belle couleur écarlate. La mauvaise pondeuse est paresseuse, avec une crête pâle ou ratatinée.


En nous basant sur ce qui précède, nous pourrons constituer notre basse-cour avec toutes chances de réussite, et nous serons assurés d’avoir en main tous les atouts du succès.